Le magasine qui développe du business dans le nord-pas-de-calais

Les Français et les Comparateurs de Prix

Selon une étude de l’’atelier BNP Paribas-IFOP, les comparateurs de prix séduisent les Français et s’’étendent vers de nouveaux marchés.

Les Français sont séduits par les comparateurs de prix, en effet :

– 76% des Français ont une bonne image des comparateurs de prix sur Internet.

– 92% des Français reconnaissent en utiliser au moins un.

– Pour une majorité, les comparateurs de prix sont simples d’’utilisation, précis, à jour et dignes de confiance.

– Plus de deux tiers des Français déclarent faire moins confiance aux comparateurs de prix appartenant à une seule marque comparant ses propres prix avec la concurrence.

– Plus de 7 Français sur 10 utilisent régulièrement un comparateur de prix pour comparer des produits high-tech, électroménagers ou des voyages.

– 49% des Français ont déjà utilisé un comparateur afin de comparer le prix de produits alimentaires.

– 58% des Français utilisant des comparateurs de prix s’’en servent avant un achat en magasin physique plutôt que sur Internet.

– Plus d’’un tiers des Français souhaiterait disposer de comparateurs de prix sur Internet pour confronter les tarifs des services médicaux et des services à la personne.

– 66% des Français seraient intéressés par la mise à disposition d’’accès wifi gratuits en magasin pour y comparer les prix.

– Plus d’’un Français sur deux trouverait utile de comparer les prix directement en magasin via un téléphone mobile.

Paris, le 20 avril 2011 : Ces dernières années, les comparateurs de prix se sont de plus en plus généralisés sur le paysage Internet. En dehors des produits électroniques et des voyages, les outils pour comparer les biens de consommation et les services sont encore peu présents ou peu utilisés.
Pourtant, l’ascension fulgurante du e-commerce et de nouvelles technologies telles que le mobile et des services qui y sont rattachés, vont permettre aux consommateurs d’’avoir accès plus facilement à ses comparateurs, y compris durant leurs courses directement sur le point de vente.

L’Atelier BNP Paribas a mené l’’enquête avec l’Ifop pour connaître la perception des Français face aux comparateurs. Cette enquête nationale de L’Atelier BNP Paribas-Ifop, auprès d’’un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, a été réalisée dans le cadre du Théma organisé par L’’Atelier sur le thème « Mon entreprise et les comparateurs ».

A cette occasion, les experts de L’’Atelier dans la Silicon Valley et en Asie ont apporté leur éclairage :
« En Chine le marché des comparateurs se démocratise également auprès des e-consommateurs. En un an, le nombre de « moteurs de shopping » est ainsi passé de 5 à plus de 20, bien que beaucoup de leaders mondiaux du marché tels que Kelkoo (Yahoo), Google Product Search ou encore Bing Shopping n’aient pas encore tenté leur chance. A l’exception de Twenga, la société française qui a lancé sa version chinoise en 2010, les principaux sites de comparaison de produits en ligne sont chinois. », remarque Patrice Nordey, Chief Executive Officer De L’’Atelier Asie. « Avec l’arrivée en Chine depuis quelques mois des services de type Groupon (achats groupés de « deals » promotionnels), il faut désormais aussi compter sur les sites d’agrégation de deals qui suscitent l’engouement des consommateurs. A partir d’un seul site, ils peuvent comparer et dénicher rapidement toutes les bonnes affaires du Net chinois ».

« Dans la Silicon Valley, avec l’’omniprésence du mobile et l’’arrivée du Web Squared et l’’internet des capteurs, il sera bientôt possible de tout comparer », ajoute Frédéric Tardy, Chief Executive Officer de L’’Atelier North America. « Avec Blippy, comparer ses achats devient une évidence, et il serra bientôt tout aussi populaire d’’étendre cette transparence à l’’ensemble des services à la personne, aux services publiques et même aux hommes politiques ! ».

Les comparateurs de prix ont une image globalement positive :

76% des personnes interrogées ont une bonne image des comparateurs de prix sur Internet. S’’agissant du jugement détaillé, les Français affirment largement la simplicité d’’utilisation des différents comparateurs (78%). Une majorité de Français reconnaît que les comparateurs sont précis (56%), à jour (55%), et dignes de confiance (54%). Enseignement important, l’’indépendance des comparateurs est pour sa part remise en cause par six personnes sur dix (60%).

L’’exigence des Français sur l’’indépendance des comparateurs se confirme à travers l’’évocation de la confiance accordée aux sites appartenant à des marques comparant leurs propres produits. Ainsi, plus des deux tiers des Français (67%) déclarent faire moins confiance aux comparateurs de prix appartenant à une seule marque comparant ses propres prix avec la concurrence.

Une forte utilisation qui se démocratise sur l’’ensemble des produits et des services :

L’’utilisation des comparateurs de prix sur Internet s’’inscrit comme une pratique répandue. 92% des personnes interrogées reconnaissent en utiliser au moins un. Les Français y ont majoritairement recourt pour quatre types de produits : les produits high-tech (75%), les produits électroménagers (75%), les voyages (hôtel, vol, circuit) (70%), les services de téléphonie (internet, téléphone) (55%).

Moins ancrée dans les habitudes de consommation, la comparaison des tarifs de meubles sur Internet est régulièrement pratiquée par 49% des personnes interrogées, tandis que les services d’’assurance (36%) et financiers (33%) sont comparés par un tiers des Français ou légèrement plus, sans doute en raison d’’une fréquence d’’achat plus faible. Au même niveau, la comparaison des produits de grande consommation a déjà été adoptée couramment par un tiers d’’entre eux (33%). Enfin, malgré son arrivée tardive dans ce secteur, la comparaison de produits alimentaires a déjà été pratiquée par 49% des Français, dont 19% de temps en temps voir systématiquement.

Dans le détail, les hommes et les personnes âgées de 35 ans et plus sont les catégories de comparateurs les plus assidues.

Des comparateurs majoritairement faciles à prendre en main :

Si la comparaison des prix sur Internet diffère en fonction des produits ou services visés, la facilité d’’utilisation fait davantage consensus pour les Français. En premier lieu, les trois domaines les plus comparés sont également perçus comme les plus faciles d’’utilisation : les personnes interrogées jugent facile l’’utilisation des comparateurs de prix des produits électroménagers (87%) et high-tech (86%), et soulignent l’’aisance avec laquelle elles utilisent les comparateurs de voyages (81%).

Le rapport utilisation/facilité est en revanche plus distendu s’’agissant des services de téléphonie et des tarifs de meubles : utilisés par respectivement 55% et 49% des Français, ils sont perçus comme faciles d’’utilisation par 71% et 64% d’’entre eux. Facilité ne rime pas non plus avec utilisation fréquente pour les produits de grande consommation (56% de facilité, 33% d’’utilisation) ou d’’assurance (53% pour 36% d’’utilisation). Toutefois, l’’écart le plus marqué entre facilité et utilisation concerne les produits alimentaires : ceux-ci sont comparés par 19% des personnes interrogées quand 53% trouvent l’’utilisation de leurs comparateurs de prix facile.

Les comparateurs de prix encouragent plus l’’achat en magasins que sur les sites web marchands :

D’’une manière générale, 58% des Français utilisant les comparateurs de prix sur Internet s’’en servent avant un achat en magasin physique. Près de neuf personnes sur dix comparent les prix des produits alimentaires avant un achat en magasin (89%), un comportement partagé par 78% et 77% des consommateurs souhaitant comparer les prix des produits de grande consommation et de meubles. Les services financiers (67%) et d’’assurance (62%) sont également comparés avant des achats physiques plutôt que pour des achats en ligne. A l’’inverse, les prix des services de voyages (80%), de téléphonie (57%) et des produits high-tech (57%) sont prioritairement comparés sur Internet au préalable d’’achats sur les sites web marchands.

De nouvelles attentes tournées vers de nouveaux services et plus de mobilité:

Un peu plus d’’un tiers des Français souhaiterait disposer de comparateurs de prix sur Internet pour y confronter les tarifs des services médicaux (36%) et des services à la personne (35%). Cet enthousiasme est cependant moins partagé concernant la possibilité de bénéficier de ces outils pour comparer les tarifs des services éducatifs (14%).

Les deux tiers des Français seraient intéressés par la mise à disposition d’’accès wifi gratuits en magasin afin de pouvoir y comparer les prix des produits (66%), 25% l’’étant même tout à fait. Les hommes sont nettement plus intéressés par cette opportunité que les femmes (72% contre 60%), de même que les jeunes âgés de 18 à 24 ans (72%).

Un peu plus d’’un Français sur deux trouverait utile de comparer les prix directement en magasin via un téléphone mobile (54%). Il apparaît ainsi dans le détail que les hommes sont de nouveau les plus intéressés par cette modalité (58% contre 49% chez les femmes), et que l’’intérêt de la comparaison par le téléphone portable décroît nettement avec l’’âge.

Méthodologie de l’’étude:

Etude réalisée du 29 au 31 mars 2011 sur un échantillon de 1 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l’’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (Computer Assisted Web Interwiewing).

Retrouvez la synthèse de l’étude sur:
http://www.atelier.net/sites/default/files/thema/19410_-_synthese.pdf

et le rapport des résultats de l’étude sur:
http://www.atelier.net/sites/default/files/thema/19410_-_rapport.pdf

 

Laisser une réponse