Le magasine qui développe du business dans le nord-pas-de-calais

Cradle to Cradle: Un cycle vertueux

Le Groupe hollandais Van Gansewinkel, spécialisé dans la gestion intégrale des déchets, présente sur Environord le premier papier de bureau 100 % recyclé et certifié Cradle to Cradle*.

Prestataire de service et fournisseur de matières premières et d’’énergie, Van Gansewinkel gère la collecte, le traitement et la transformation des déchets. 11 millions de tonnes sont collectées chaque année par le groupe, 75% sont destinés au recyclage et 25% à la valorisation énergétique, ce qui en fait le n° 5 européen dans la gestion des déchets.

7,5 Kg de bois économisés par ramette

Le papier de bureau Van Gansewinkel répond aux exigences d’un papier de bureau de qualité (texture, grammage, blancheur… ) tout en préservant les ressources naturelles. Lors de sa fabrication aucun arbre n’est abattu, en comparaison une rame de papier de bureau standard nécessite 7,5 kg de bois. La production de ce papier de bureau durable économise près de 83% d’eau et 72% d’électricité par rapport à un papier de bureau standard. Van Gansewinkel récupère auprès de ses clients le papier de bureau usagé. Après un processus de séparation, il le réduit en matières premières. A l’issue d’un processus de production durable le papier est livré aux clients, puis récupéré après utilisation.

Le déchet n’existe pas !

Au sein du groupe Van Gansewinkel, les déchets sont considérés comme le début d’un nouveau cycle et non comme des résidus. Les déchets bénéficient ainsi d’une deuxième vie en servant de matières premières ou d’énergie. Cette nouvelle vie est rendue possible grâce à une expertise et une connaissance approfondie des matières premières et des matériaux. Les derniers déchets qui pourraient subsister sont utilisés pour fournir de l’énergie aux ménages et entreprises. Un concept en parfaite cohérence avec la philosophie « Cradle to Cradle » : les déchets sont constitués de telle sorte qu’après leur cycle de vie, ils peuvent être réutilisés ou décomposés en matières premières servant à fabriquer de nouveaux produits de même valeur. Cette méthode crée un circuit sans fin, où aucun déchet au sens de « résidu inutile » n’est plus jamais généré.

Présent en Europe, particulièrement au Benelux et dans le Nord de la France, le groupe Van Gansewinkel emploie plus de 7 000 personnes pour un chiffre d’’affaires annuel de 1,1 milliard d’’euros.

* : Littéralement, du berceau au berceau

Laisser une réponse