Le magasine qui développe du business dans le nord-pas-de-calais

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences est l’’analyse des compétences, aptitudes et motivations d’’un salarié. Son objectif est de définir un projet professionnel ou de formation.

Réalisé par un prestataire extérieur à l’’entreprise, il peut être décidé par l’’employeur dans son plan de formation ou mis en œœuvre à l’’initiative du salarié dans le cadre du congé de bilan de compétences.

Objectifs du bilan de compétences

Pour le salarié, le bilan de compétences permet :

– D’’analyser ses aptitudes, ses compétences et ses motivations.

– De déterminer ses priorités et objectifs.

– De définir avec l’’employeur un projet d’’évolution en termes d’’emploi, de formation et de choix de carrière.

Du point de vue de l’’entreprise, il en découle une meilleure gestion des emplois et compétences internes. Mettre en place des bilans des compétences des salariés favorise par ailleurs la mobilité professionnelle.

Fonctionnement du bilan de compétences

La durée du bilan de compétences est généralement comprise entre 18 et 24 heures, échelonnées sur 6 à 12 semaines. Selon les organismes, chaque entretien dure d’une heure et demie à une demi-journée.

Le bilan de compétences comporte trois grandes étapes :

– L’entretien préliminaire : un conseiller explique au salarié les modalités du bilan afin de valider son engagement et définir ses attentes et objectifs.

– La phase d’’investigation : mise en place d’’entretiens et de tests d’autoévaluation pour établir un point précis des connaissances et compétences professionnelles et personnelles, et déterminer ainsi les possibilités d’’évolution.

– La synthèse : rédaction d’’un rapport de synthèse ayant vocation à mettre en œuvre le projet professionnel ou de formation du salarié.

Les droits du salarié

Le bilan de compétences ne peut être mis en œœuvre qu’’avec l’’accord du salarié. S’’il est à l’’initiative de la démarche, le salarié doit demander un congé de bilan de compétences à l’’employeur qui dispose d’un délai de 30 jours pour accorder ou reporter, dans la limite de 6 mois, le congé.

Pour en bénéficier, les titulaires d’’un CDI doivent justifier d’une activité salariée d’au moins 5 ans, dont 12 mois dans l’’entreprise actuelle, et respecter un délai de 5 ans entre 2 congés de bilan de compétences. Les salariés en CDD et les travailleurs intérimaires sont soumis à des dispositions particulières
.

Par ailleurs, il est important de souligner que le bilan de compétences doit être fait par un prestataire spécialisé, extérieur à l’’entreprise, et agréé par les organismes étatiques dédiés.

Laisser une réponse